Que faire d’un animal décédé ?

animal-decede-compressor

Lorsqu’arrive cet horrible moment, il faut savoir comment prendre en charge la dépouille de son animal. Le type et la taille de l’animal ainsi qu’un décès déjà géré par le passé guide souvent l’actualité du sujet.

Vous devez respecter les règles de salubrité ainsi que les règlements en la matière, le vétérinaire saura rapidement répondre à votre question. Si l’animal cesse de vivre dans ses murs, il est apte à trouver une solution.

Il n’y a que dans le cas ou le poids d’animal dépassant 40 kilos qui oblige à faire appel à un équarrisseur pour la destruction de dépouilles. La loi est stricte sur ce sujet et elle est à contre-pied de votre attachement à l’animal.

Si vous disposez d’un espace assez vaste et éloigné de demeures vous pourriez envisager de dédier à cet usage un endroit comme souvent en campagne. La notion du poids pèsera toujours en votre défaveur. Disposant d’un endroit à plus de 35 mètres d’habitations, sans risque de polluer un point d’eau vous y creuserez une fosse profonde d’un mètre et recouvrirez la dépouille de chaux avant de la recouvrir.

Parfois, l’accès à un cimetière animalier peut procurer une solution, souvent en zone urbaine. La gestion est assurée en privé ou par une municipalité comme celle d’Asnières, qui peut aussi être visité pour s’en faire une opinion. Des employés peuvent s’occuper de la prise en charge de la dépouille de votre animal et il faudra budgéter l’ensemble.

La prise en charge, l’enfouissement, un cercueil, la concession et son embellissement sont à chiffrer selon vos moyens.

Vous pouvez aussi envisager l’incinération puis répandre les cendres à l’endroit approprié, ou comme parfois conserver l’urne et les cendres jusqu’au moment que vous jugerez opportun. Demander au cimetière dans lequel vous disposez d’une concession si le dépôt d’une urne de cendre est possible.

La taxidermie n’est pas trop le sujet qui est abordé par les gens.

Le coût varie selon l’endroit et le type d’animal, il avoisine de 50 à près de 200 euros suivant l’animal. Une inhumation sera à partir de 100 euros, plus les différents frais à évaluer le moment venu.

Chloe
Gardanima.com

Google