Je suis famille d’accueil !

Auto-entrepreneuse depuis mon domicile, une maison avec jardin à Tarbes, je vis avec les animaux que je garde. Je dis non à la pension pour les raisons suivantes : un traitement collectif et non individuel, un surnombre de chiens (ou de chats), un manque certain de jeux et d’attention… Les animaux font partie de mon univers quotidien et de mes préoccupations pour leur bien être.

Mais je dis oui à la famille d’accueil et pour cause… Je suis famille d’accueil depuis 2012 .

Famille d’accueil pour toutous, un projet né en 2012, après l’arrivée de Henzo (des Dunes Ambrées) mon Golden Retriever qui aura 2 ans cette année.

L’idée était de sociabiliser au maximum mon Golden et mon Shih tzu, qu’ils puissent voir le plus régulièrement possible d’autres chiens, qu’ils apprennent à partager leur espace, leurs ressources, leurs maîtres. J’ai en horreur ces chiens non sociabilisés, qui grognent dès qu’ils se retrouvent en contact avec un ou plusieurs autres chiens, il était donc hors de question que les miens se comportent de cette manière.

Afin de trouver des compagnons de jeux à mes loulous, je me suis donc inscrite sur différents sites et ma première garde a été réalisée en Août 2012, 15 jours après l’arrivée de mon Golden. Il s’agissait d’un Carlin à la vue très mauvaise en raison de son diabète. Nous nous sommes donc adaptés à son handicap afin de réaliser au mieux cette garde.

Puis d’autres chiens sont venus chez nous : labrador, fox terrier, teckel, cocker américain, coton de tulear, berger allemand, berger suisse, shar peï, berger des pyrénées, whippet… A l’heure actuelle nous effectuons entre 1 et 3 gardes par mois. Et depuis 2012 nous avons réalisé pas moins de 20 gardes, sans oublier les gardes bénévoles pour le compte d’associations. Nous prenons en charge les chiens abandonnés et en attente d’une adoption. Le travail est plus conséquent car bien souvent, ils n’ont pas eu de vie de chiot et notre rôle est capital car nous devons leur apprendre la propreté, le collier et la laisse, les ordres basiques (assis, couché, pas bouger), la différence entre l’intérieur et l’extérieur…

Pour l’argent ? Non, nous sommes effectivement rémunérés par les couples qui nous confient 1, 2 et même 4 chiens parfois, mais nous le faisons pour la passion. Nous aimons accueillir les chiens, voir leur comportement, comprendre pourquoi ils agissent de cette manière, les voir en interaction avec nous ou avec nos chiens et puis jouer avec eux, oui nous jouons beaucoup !

Notre rôle est primordial, pour la famille du chien et surtout pour le chien. Etre famille d’accueil, c’est remplacer sa famille durant un week-end, quelques jours, une semaine, parfois plus. Notre mission est très variée, nous ne nous contentons pas de le nourrir et de l’emmener en promenade. Une journée type regroupe des jeux, de la complicité, des moments de folie, un temps de repos ou de sieste, quelques câlins et le repas. Et durant la garde, ce chien devient notre chien, alors mêmes droits et mêmes obligations que nos chiens.

Et outre l’aspect familial, il y a l’aspect d’accueil. Nous les accueillons, comme nous pourrions le faire avec des amis ou de la famille. Dès qu’un compagnon de jeu arrive, nous installons coussins, plaids, couvertures et mettons à sa disposition jeux sonores, balles, cordes…

Généralement les maîtres nous donnent toutes les indications nécessaires concernant leur chien, mais s’il subsiste un doute nous n’hésitons pas à les contacter, surtout s’il s’agit d’une question relative au comportement ou à la santé.

Anggun reste notre doyenne, cocker américain de 13 ans qui a 2 soeurs et 1 frère ayant un tempérament très dynamique. Cette mamie suit la troupe autant qu’elle peut avant de se reposer sur un plaid ou une couverture.

Puis, Fatboy, en Février 2014, ce petit shar peï de 3 ans semblait se méfier de nous. Pourtant après quelques jours, il avait fait sa place au sein de notre famille, nous suivant et demandant chaque jour un peu plus d’attention. Grâce aux indications de sa famille et d’éducateurs, nous avons mieux compris le caractère de la race du shar peï : méfiant, indépendant, solitaire. Notre patience et notre persévérance nous ont permis de gagner sa confiance et son amour.

Grâce à ces gardes, nous avons pu voir notre Golden s’épanouir et jouer, acquérir les codes de hiérarchie et encore d’autres apprentissages. Aujourd’hui nos 2 chiens sont aussi heureux que nous, dès qu’ils voient un compagnon franchir le seuil de notre porte. Et je crois que nos clients sont très satisfaits autant des conditions d’accueil que des messages et photos que nous transmettons durant la garde et surtout de revoir leur chien en pleine forme, ce qui n’aurait pas été forcément le cas s’il avait été au fond d’un box ou noyé parmi 15 ou 20 chiens.

La famille d’accueil, des vacances pour lui aussi !

Google

Laisser un commentaire