Quel droit de promenade de chiens? [1 à 3]

promenade chien parc gardanima

[1/3] Le 26 juillet 1977 suite de l’interdiction de promener les chiens dans « Scott Park » et d’autres parcs de la ville de Lancashire Mill en Angleterre 300 propriétaires et dogsitter ont décidé d’enfreindre cette récente interdiction. Ce conflit ouvert durera quelques années et s’étendra même à toute l’Angleterre dans ses parcs publics. Cet événement à servit de catalyseur à la  «Burnley Dog War» dans un contexte postindustriel (désindustrialisation filatures). Sept ans de suite cette lutte à été très médiatisée et permit de s’exprimer dans cette période nouvelle sur le sens de l’identité civique commune passée et présente ou tout était mêlé. Le motif de ralliement était le droit de promenade de chien dans les parcs des villes à l’exemple de « la guerre des chiens de (parc) Burnley » de la ville de Lancashire Mill. La ville compte 17 parcs dont celui de ”Towneley Park” s’étendant sur 180 hectares. Le Scott park tient son origine de John Hargreaves Scott industriel qui fit un don en 1880 à la ville. Le parc de 7.5 hectares fut inauguré en 1895  « au nom du peuple de Burnley »

Ce conflit au sujet des chiens promenés dans le parc de Burnley opposait le droit de posséder et promener son chien et le droit de conserver un parc attractif et propre. Il est évident qu’en milieu urbain il est compliqué de trouver un endroit adéquat ou promener son chien, exemple d’animal de compagnie par nature. Il est vrai qu’actuellement la généralisation des poubelles à crotte permet au propriétaire ou dogsitter de gérer à l’instant même les déjections canines. A cette époque personne propriétaire ou municipalité  n’était tenu de ramasser les crottes de chiens, selon la loi. Il n’y avait donc pas de responsable !

promenade de chien

promenade de chien gardanima.com