La garde de chien, depuis la nuit des temps

gardanima.com

gardanima.com


On peut se poser beaucoup de question concernant le chien, la réponse ne peut être définitive sur aucun sujet les concernant.

Quelques évidences ou questions simples : comment les chiens se reconnaissent entre eux, mais aussi comment reconnaissent-ils les personnes. Quels sont les éléments qui lui servent davantage, que soit le nez, l’ouïe ou la vue. Les chiens comprennent davantage par le ton donné que par le message exprimé, quoique des mots de base soient à classer comme un ordre (acquis) donné. Peuvent-ils interpréter ou pressentir un signe qui émane de vous ? Cela varie avec les races et l’adaptation à l’humain au cours des temps passés. Cette appréciation désignera des chiens intelligents ou davantage propres à une activité qui lui est demandée.

Un chien peut-il apprendre d’un autre chien, excepté ce que sa mère (animal référent le plus proche) lui transmet étant chiot ?

La sensibilité du chien est-elle une réalité lui permettant d’interpréter vos sentiments et d’éventuellement agir en conséquence de ses acquis, ou bien cela dépend seulement de l’intérêt que l’animal peut porter à une chose ? Comment un chien parvient à retrouver le lieu ou il est hébergé, ensuite pourquoi. Son lieu référent ou il trouve ses repères et sa nourriture sont-ils ses motivations…

Ceci étant, le caractère, le tempérament du chien et sa curiosité (ouverture d’esprit en quelque sorte) doit jouer un rôle important, comme il en est de même concernant les humains.

Les croisements obtenus, les espèces qui ont résulté sont des caractéristiques développées à dessein. Les chiens « utiles » des débuts ont été suivis des chiens d’agrément petits ou grands, destinés à la chasse ou vivre en salon. Le chien de garde ou de chasse est devenu une garde de chien comme un complètement à l’équilibre familiale.

On pourrait déduire que l’intelligence du chien, c’est-à-dire sa capacité de comprendre découle de ses connaissances acquises avec le temps. Le chien apprend « sur le tas ». On ne peut lui refuser d’avoir la capacité de comprendre, d’ailleurs il n’est pas encore prouvé que lui-même se pose cette question concernant l’espèce humaine. Concernant l’évolution et la réussite (capacité de s’adapter) des espèces, le chien a eu cette intuition de suivre l’humain pour se nourrir entre-autre.

La capacité du chien découle immédiatement des attentes de l’humain auxquelles il a su répondre. D’avoir recherché la garde de chien pour la sécurité et le confort de vie à permit au chien d’être utile à l’humain.

Google