Comment devenir Dogsitter

petsitters

 

La garde d’animaux de compagnie ; garde de chien, promenade de chien, visite de chat ou de NAC à son domicile ou celui du propriétaire de l’animal est une activité qui n’est pas récente, c’est une nécessité constante. Le nombre d’animaux possédés est toujours en augmentation, comme le sont les personnes qui sont recherchées : le Petsitter, Dogsitter, Catsitter ou la Famille d’Accueil selon le terme indifféremment employé. Petsitter serait employé comme terme générique pour s’occuper d’animaux, un peu comme Baby-sitter pour les humains.

L’animal de compagnie, un chien ou un chat le plus souvent, fait pas partie de la famille ou est le compagnon d’une personne seule. Le souci de son bien-être est bien une charge supplémentaire consentie par les propriétaires. Bien que cela ne soit pas systématique, il arrive d’avoir besoin d’une personne à une occasion précise ou même pendant les vacances qui est parfois un long déplacement épargné à l’animal. Le propriétaire cherche alors une aide auprès des voisins ou de la famille souvent sollicités et parfois pas disponibles. Le recours à un site de garde d’animaux est facilité par Internet et chaque propriétaire consulte les sites de garde d’animaux pour n’en retenir qu’un, à la recherche du dogsitter le plus proche de chez lui. Les dogsitters s’inscrivent très fréquemment sur plusieurs sites pour mettre en avant leur candidature et optimiser leurs chances de garde d’animaux.

Le service rendu par un site

Le dogsitter ou Petsitter ou famille d’accueil n’est pas une structure juridique et ne prétend pas l’être, d’ailleurs le législateur n’exprime rien sur ce sujet comme activité occasionnelle marginale. Certains Petsitters franchissent le pas en professionnalisant leur activité pour diverses raisons. L’aspect professionnel n’est pas abordé ici, ni développé dans ce sujet qui ne concerne que la garde occasionnelle. Professionnaliser ne veut pas dire qu’ils étaient incompétents auparavant, mais le cadre juridique et surtout fiscal leur impose de répondre à certains critères auxquels ils n’étaient précédemment pas assujettis : tenue d’un établissement, nombre d’animaux, etc.

Le service attendu du Petsitter

Il est demandé au Petsitter ou famille d’accueil de s’occuper personnellement, occasionnellement ou plus régulièrement d’animaux pour suppléer aux besoins de l’animal pendant une absence du maître.

Les raisons de l’absence sont très variées et variables selon les besoins de chacun. On peut dire que le Petsitter est la « nounou » occasionnelle de l’animal.

Le Petsitter s’occupe du chien, le Catsitter s’occupera du chat, ils sont généralement appelés dogsitter par simplicité, mais aussi Petsitter. Les NAC (nouveaux animaux de compagnie) nécessitent aussi l’emploi de Petsitter, ils s’occupent de : poissons d’aquarium ou tortue d’eau ou tortue terrestre, les oiseaux petits et plus gros comme un perroquet, le rongeur qui va de la souris au lapin et au furet. La liste n’est pas limitative.

Le petsitter est aussi famille d’accueil

Le dogsitter est une personne qui s’occupe toute seule de l’animal, mais elle peut être en couple ou entrer dans la composition d’une famille, terme dont a découlé la définition de famille d’accueil.

Les atouts d’un Petsitter ne sont opposés à la famille d’accueil, et vice-versa. La proposition de garde en famille permet de socialiser l’animal dans un contexte souvent plus peuplé, car il s’agit d’un groupe de gens. La famille est accoutumée au « passage » d’autres animaux, à l’inverse du Petsitter qui souvent est un jeune qui vit encore au foyer familial ou en couple. Cela étant, les membres du foyer familial, lorsque c’est le cas son définis comme famille d’accueil et résident souvent en maison dès la périphérie des villes, plus rarement en ville même. La notion de famille d’accueil est attachée à celle de jardin permettant à l’animal d’avoir de l’espace, souvent clos pour se mouvoir.

Atouts du Petsitter

L’animal lorsqu’il est gardé chez le Petsitter va vivre chez ce dernier. Le Petsitter peut aussi se déplacer et rendre son service chez le propriétaire même.

Garde chez le Petsitter : l’animal est apporté par le maitre après une présentation qui est très souvent demandée et dépend du délai entre la demande et la garde à effectuer. Le maitre apporte les choses quotidiennes de l’animal : panier, couverture, jouets. Le propriétaire doit fournir la nourriture, car on ne doit pas en changer au risque de dérangements intestinaux. Le Petsitter ne pourrait en aucun cas avoir des réserves diverses et variées risquant d’être frappées de péremption. Le Petsitter s’occupe de l’animal selon les consignes du maitre et lui donne fréquemment des nouvelles s’il est joignable. Le Petsitter s’occupe de l’animal comme le ferait le maitre de ce dernier, tenant compte d’un emploi que chacun exerce de son côté.

Garde chez le propriétaire : Il arrive que le propriétaire souhaite que le Petsitter séjourne chez lui le temps de la garde. L’avantage pour le propriétaire sera de laisser son animal dans son cadre, d’avoir une personne grandement présente par sécurité pour son bien.

Garde en famille d’accueil : le cas de figure ne sera pas différent du précédent, sauf qu’il soutend l’hébergement par une famille, souvent dans une maison avec jardin. C’est le grand attrait de cette proposition qui se pose en alternative à la garde en chenil, sans remettre en cause ce dernier. La garde par famille peut aussi se déplacer au domicile du propriétaire sans y séjourner.

Visite du Petsitter : la visite est plus courante pour les chats qui même s’ils se déplacent beaucoup en ayant accès à l’extérieur reviennent toujours au domicile. La visite peut aussi concerner le chien s’il y a un jardin. Une visite est l’engagement de rester un temps défini pour parler ou faire jouer l’animal afin de palier à sa solitude en journée

Promenade par le Petsitter : les promenades peuvent être demandées jusque trois fois par jour par un propriétaire. Il faut prendre le chien au domicile du propriétaire et l’y ramener à la fin de la promenade. Il est normal de s’assurer que le chien ait de quoi boire et lui donner sa nourriture si cela est convenu avec son maitre. Pour la bonne marche des choses noter sur une feuille laissée chez le propriétaire les heures de début et fin de promenade de son chien, signalez les incidents ou remarques utiles (ex. « le chien aboie toujours en passant devant le portail vert de la rue »).

Comment procéder simplement : faites une fiche avec le nom du propriétaire, son adresse, téléphone et email. Relevez sur le carnet de santé de l’animal son nom et informations utiles comme la date de naissance et son numéro d’identité. Notez aussi les coordonnées du vétérinaire habituel.

Jérôme POLONI

Google

Laisser un commentaire