Avantage fiscal des revenus du dogsitter

revenu fiscal petsitter

Les revenus du dogsitter, petsitter ou catsitter comme enfant à charge sont ajoutés à ceux de ses parents lors de leur déclaration fiscale à laquelle ils sont rattachés. Il s’agit d’une déclaration commune au foyer fiscal. Le montant non imposable ne doit pas dépasser 4.236€ sur l’année et par enfant.
Les enfants mineurs célibataires sont d’office considérés comme enfants à charge.
Lorsqu’un enfant mineur célibataire perçoit des revenus de son propre travail (ou d’autres revenus comme immobilier par exemple…), ces revenus sur la demande de ses parents peuvent faire l’objet d’une imposition séparée. C’est une demande valable pour l’année entière.
Les parents séparés : le parent qui à la charge/garde de se voit rattaché l’enfant. Le parent qui accepte le rattachement ne peut pas déduire un éventuel versement de pension alimentaire.
En cas de garde alternée, les deux parents peuvent se partager à 0,25 de part chacun, ou en totalité l’un.
Le dogsitter majeur : le dogsitter majeur peut demander à être rattaché au foyer fiscal de ses parents si ces derniers acceptent.
Toujours selon la même règle :
- Les enfants célibataires majeurs de moins de 21 ans au 1er janvier de l’année d’imposition
- Les enfants célibataires majeurs de moins de 25 ans (au 1er janvier de l’année d’imposition) qui poursuivent des études
il est à noter qu’il n’est pas obligatoire que l’enfant vive au foyer fiscal des parents.
L’enfant doit formuler la demande de rattachement sur papier libre à joindre à la déclaration des parents ou celui concerné. L’option n’est pas modifiable en cours d’année et cours sur l’année entière. Il est possible de modifier l’option l’année suivante.
Enfants mariés (moins de 21 ans, étudiant de moins de 25 ans)
Les enfants mineurs mariés sont imposables séparément. Il suffit que l’un des conjoints réponde à l’une des conditions d’âge, le couple peut demander son rattachement au foyer fiscal parental des parents de l’un des époux. Qu’un seul des conjoints demande seul son rattachement n’est pas possible.
Les parents concernés ne bénéficieront pas de parts supplémentaires, mais seulement d’un abattement limité à 5.698€ par personne à charge : le couple et éventuellement chacun des enfants du couple. Ce rattachement impacte positivement des avantages fiscaux : crédit d’impôts travaux ou autres.
Il est éventuellement possible aux autres parents du couple rattaché de déduire une possible pension alimentaire nécessaire à l’entretien du jeune ménage.
Enfant célibataire et parent : la possibilité de rattachement d’un enfant célibataire avec enfant(s) à charge est la même que s’il était marié. La condition d’âge reste la même comme l’abattement, moins de 21 ans, étudiant de moins de 25 ans.

Google