Les causes de la mue

mues-300x202-compressor

À l’intersaison, à l’automne et au printemps les animaux à poils perdent plus intensément de leur fourrure qui se renouvelle ainsi, c’est la mueCette manifestation concerne la plupart des espèces, quoiqu’il existe des exceptions que nous verrons plus tard.

Le phénomène de mue est un processus cyclique d’élimination par la chute des poils morts. Cela permet d’une part l’apparition d’un nouveau pelage, mais aussi permet de manière naturelle de faire face aux changements saisonniers. La mue varie selon l’espèce de chien concernée, mais elle peut aussi ne pas se manifester avec certaines espèces.

La mue varie en fonction du rythme de croissance du poil de l’animal. Ce rythme dépend de la génétique, l’environnement et la nourriture de chaque animal, autant dire qu’elle est très complexe. L’explication du continuel processus est une histoire de communication cellulaire.

Le follicule couramment appelé « le poil » est indépendant de ses voisins poils, il renaît en s’enfonçant cycliquement dans le derme par un effet de yoyo, puis remonte, etc. Ce rythme est perturbé par les saisons avec la mue ou les poils en phase de croissance se déclenchent en même temps et, inversement lorsque la saison change. Suivant la saison, les poils en phase de pousse sont beaucoup plus nombreux que ceux en fin de cycle. Compte tenu de la durée des phases, par exemple en période de perte de poils, on comprend facilement de constater une plus grande perte en belle saison. La saisonnalité du cycle en yoyo se remarque nettement avec la quantité de poils en fin de cycle qui est la chute.

Ces cycles ont été observés en rasant une petite surface de peau et faisant un constat tous les deux à trois jours : certains poils restent en état de latence, alors que d’autres poussent nettement.

L’étude n’a pas été poussée jusqu’à faire une comparaison entre les races de chiens. Cela dépendrait de trop de critères comme son alimentation, la latitude sous laquelle il vit, son sexe, etc.

 

Google