Eliminer les poils morts de votre animal

brossage

Chacun sait la nécessité de brosser le pelage de son animal, surtout en intersaison, période de mue. Toutes les races ne sont pas égales face à la mue saisonnière, car cela dépend principalement de facteurs génétiques, de l’environnement et de l’alimentation de l’animal. Les propriétaires savent qu’il faut consacrer du temps à l’élimination des poils morts et permettre un meilleur confort à l’animal. Le chat consacre beaucoup de temps à cette activité en se léchant, Ce qui va engendrer des bouloches de poils qu’il ingurgite de cette façon. Le chat est parfois saisi de vomissement à cause de ces ingestions de poils, mais cela peut aussi être plus embarrassant. Il existe même des croquettes propres à favoriser l’élimination des boules de poils du transit intestinal.

Le brossage
C’est la nature du poil, mais aussi sa densité qui décidera de la fréquence des brossages salutaires, plus fréquemment en période de mue. Il existe des accessoires de brossage vendus en animalerie, depuis la carde fine au gant à picots. Tout cela se fait naturellement mieux lorsque l’animal a été de bonne heure à être manipulé pour ces brossages, sinon il risque cela comme une agression et se défendre. Brosser son chat permet d’atteindre des zones qui sont difficiles pour lui, par exemple derrière les oreilles, ou trop fournies de poils. Le brossage doit toujours précéder un lavage par petit bain ou douche légère, manière d’éliminer les poils détachés encore collés aux autres. Le shampoing animal doit être approprié aux animaux ou au PH très doux et sans parfum. Le brossage et la douche de rinçage vont aussi permettre de contrôler si l’animal est par exemple porteur de parasites.

La mue du chien
La mue chez le chien dépend de sa race et du rythme propre à la croissance de sa fourrure, quoique certaines races n’en possèdent que très peu. Les poils se détacheront toujours plus nombreux en période de mue à l’intersaison, son horloge interne étant établie pour cela. La chute de poils concerne principalement les chiens à poil long, ou avec un sous-poil à l’exemple de chiens nordiques. Certains pelages, comme ceux de chiens sont traités à la tondeuse afin d’en diminuer le volume, les caniches sont un exemple constatable.

Raisons multiples de la mue
Il y a d’abord tous les cycles biologiques auxquels sont soumis les espèces, mais aussi les contraintes subies ;
° La saisonnalité déjà exprimée, mais aussi la durée du jour et ses effets liés comme la température ou l’ensoleillement. Cela est surtout valable pour les animaux de grand air, moins pour ceux dont la vie est sédentarisée au contact des humains.
° La santé, que l’animal souffre d’une carence ou bien soit dans un cycle, comme une gestation par exemple. L’épuisement de ses réserves naturelles et une alimentation comportant des carences minérales ou autres influe. Le cycle hormonal et la production des diverses glandes, sans parler d’éventuelle période de croissance. Il faut aussi garder en mémoire l’action des parasites intestinaux ou cutanés à la prolifération sournoise des puces ou des tiques.
° L’alimentation, qui si elle est déficiente ou mal adaptée à la situation ou bien l’âge de votre animal, influera sur le pelage.
° L’attention que vous portez à votre animal, son stress, sa propreté et sa condition de vie ont un effet majeur sur lui et les rapports que vous entretenez avec lui.

Solutions qui s’imposent pour limiter la mue
Indépendamment de la période cyclique de la mue inscrite dans les gènes de votre chien ou votre chat, une nourriture équilibrée, une attention vers lui comme celles définies plus haut seront déjà suffisantes. En cas de doute ou de situation anormale, il sera nécessaire de consulter un vétérinaire. Le but n’est pas ici de lister une foule de maladies ou symptômes qui ne concerneront pas forcément votre animal.

Limiter la mue
Le toilettage est la solution contribuant de façon pratique à l’élimination des poils de votre animal. Cela évite au maximum de les retrouver sur les coussins de votre canapé plantés dans le tissu ou dans un tapis, en « moutons » sous les meubles et sur vos vêtements.
Un complément alimentaire de qualité, vitamines et minéraux, aidera à combler des carences saisonnières. Enfin, il ne faut pas croire esquiver ou réduire la période de mue, manifestation qui vient du fond des âges et des croisements desquels votre animal est issu.

 

Google

Laisser un commentaire